UrFaust

Nous observons un monde autonome, régi par un Méphistophélès amusé. Aidé d’un chœur muet, il modèle l’espace à sa guise afin de faire tourner le cours des événements en sa faveur. Pour ce monde adapté à Faust, la porte s’est imposée à moi comme métaphore du seuil entre le profane et le sacré, entre le matériel et le spirituel, entre la vie et la mort. Pour Faust, j'ai créé un monde de connaissances à explorer, un plancher que Faust voudra pénétrer comme pour aller au cœur du savoir, un plancher composé de 60 portes est installé au cœur de la scène pendrillonée à l’allemande, fosse ouverte. Ainsi, l’univers est suspendu entre un voile blanc (paradis) et un gouffre (enfer). Toutes les entrées et les sorties se font par le plancher. L’essentiel du mobilier est tiré des portes, lesquelles peuvent être relevées, pliées, appuyées les unes sur les autres et créer autant d’espaces différents.

Urfaust de Goethe

Conception : Lucas Thébault

Encadrement général : Rémi Bourdier

Encadrement dramaturgie : Marcel Freydefont

Encadrement construction : Philipe Lacroix

Encadrement costumes : Tim Northam